Gouvernance durable

L’autorité de l’État a été affaiblie dans les régions affectées par le conflit, avec comme corollaire la destruction systématique de tout ce qui caractérise l’État, la justice et les services de sécurité.
Les carences de la gouvernance dans le Nord du Mali a permis l’émergence des groupes extrémistes violents. Les tensions au sein des groupes ethniques nordiques compliquent davantage le conflit, ainsi que des réseaux opaques et entrelacés du trafic transnational, vaste et lucratif, qui souvent se chevauchent ou coopèrent avec des groupes extrémistes et d’autres acteurs non étatiques.
La légitimité fragile de l’État, la faiblesse des institutions publiques, la corruption et la faible présence de l’autorité de l’État à l’extrême Nord et au tour des frontières nationales sont tous des facteurs parmi d’autres qui alimentent le conflit au Mali, fragilisent l’instabilité et ramollissent les capacités des institutions publiques.
Dans ce cadre, les Nations Unies appuient le gouvernement, la société civile, les jeunes, les femmes et les chefs traditionnels et religieux pour mobiliser le support communautaire afin de renforcer la Bonne Gouvernance et l’État de Droit, l’approfondissement de la décentralisation et de la gouvernance inclusive, la réhabilitation du système  judiciaire, le respect des droits  humains et l’égalité hommes – femmes, la lutte contre la corruption et l’impunité, le renforcement des capacités de la société civile et des communautés de base.

L’axe Gouvernance retenu par les Nations Unies pour l’UNDAF+ 2015-2019 correspond à l’axe 1 du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG) pour la mise en place d’institutions fortes et crédibles.  Il est aussi en adéquation avec le pilier 1 de la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel visant à assurer une gouvernance efficace et inclusive dans l’ensemble de la région.
Ces priorités nationales sont traduites en effets et produits de L’axe 2 de l’UNDAF+ et visent à réaliser le résultat suivant :
Les institutions étatiques, nationales et locales, exercent de manière plus efficace leurs missions de service public et les acteurs non étatiques participent et assurent le contrôle citoyen en conformité avec les principes de bonne gouvernance et d’Etat de droit.
Le Groupe de résultats Gouvernance est constitué comme suit : 

 


 

Informations connexes

Copyright © 2019. Système des Nations Unies au Mali 2019. Tous Droits Réservés.