La mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali,  entre le gouvernement, et les groupes armés  signataires, demeure un défi prioritaire pour les partenaires engagés au Mali.

En juin 2017,  le Conseil de Sécurité a renouvelé le mandat de la MINUSMA par sa résolution 2364 (2017)  lui assignant entre autre mission,  d’appuyer la mise en œuvre de  ce processus de paix tant vital. La priorité stratégique identifiée par le Conseil de Sécurité consiste à soutenir la mise en œuvre de l’Accord de Paix par les parties signataire, en particulier les dispositions relatives à la reconstruction des forces de défense et de sécurité et à leur redéploiement dans le nord et le centre,  ainsi qu’au  rétablissement et à l’extension progressive de l’autorité de l’État

Les Nations Unies et le Gouvernement du Mali se sont engagés depuis 2015,  à travers la signature du Plan Cadre Intégré des Nations Unies pour l’Assistance au Développement (UNDAF+) 2015-2019 à appuyer les efforts pour la paix et le développement socioéconomique du pays. Ce plan cadre est coordonné par le Ministère des Affaires Etrangères du Mali, avec l’implication de tous les autres ministères impliqués et les représentants de la MINUSMA et des organismes pays des nations Unies.

Quatre axes stratégiques sont conjointement retenus pour la mise en œuvre des interventions des Nations Unies :

  1. Renforcement de la sécurité, de la paix et de la réconciliation nationale ;

  2. Renforcement de la gouvernance ;

  3. Accès aux services sociaux de base de qualité ;

  4. Croissance inclusive et développement durable.

En vertu de l’Accord (chapitre 19), un Comité de suivi de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali (CSA) a été établi, présidé par l’Algérie. Le CSA est composé par le Gouvernement du Mali, les mouvements signataires et la Médiation (Algérie, en tant que Chef de file, Burkina Faso, Mauritanie, Niger, Tchad, CEDEAO, Nations Unies, OCI, UA, UE). Pour l’accomplissement de son mandat, le CSA met en place quatre sous-comités couvrant les thématiques suivantes : « questions politiques et institutionnelles" ; "défense et sécurité" ; "développement économique, social et culturel"; et "réconciliation, justice et questions humanitaires".

La présence intégrée des Nations Unies au Mali

En réponse à la crise sécuritaire et politique qui a traversé le pays, le Conseil de sécurité a mis en place la Mission de stabilisation multidimensionnelle intégrée des Nations Unies au Mali (MINUSMA), par sa résolution 2100 (2013) du 25 Avril 2013 et 2164 (2014).

Le mandat de la MINUSMA comprend: (i) la stabilisation des principaux centres de population et de soutien pour le rétablissement de l'autorité de l'État dans tout le pays, (ii) l'appui à la mise en œuvre de la feuille de route de transition, y compris le dialogue politique national et du processus électoral ainsi que de faciliter un processus de négociation exclusive entre les autorités de transition et les groupes armés rebelles, (iii) la protection des civils et le personnel des Nations Unies, (iv) la promotion et la protection des droits de l'homme, (v) le soutien à l'aide humanitaire et la reconstruction participative et les efforts de relèvement au niveau national et local, conduisant à la consolidation de la paix et du développement socio-économique à long terme;(vi) un appui à la sauvegarde du patrimoine culturel, et (vii) l'appui à la justice nationale.

 

La présence d’une Mission intégrée et multidimensionnelle impose une réorganisation de la planification conjointe entre la Mission et les agences des Nations Unies. L’expérience de l’intégration s’est traduite en 2013 par l’adoption des plans d’action conjoints. Les principales stratégies utilisées sont le plaidoyer et le dialogue politique, l’appui à l’élaboration de politiques, programmes, et stratégies pour la réconciliation, le renforcement des capacités institutionnelles, techniques et opérationnelles, la capitalisation et  la diffusion des connaissances.

 

Copyright © 2019. Système des Nations Unies au Mali 2019. Tous Droits Réservés.